22 février 2019

La lettre

Quelle joie, le matin, d’entendre le facteur déposer du courrier dans sa boite aux lettres .  Le bruit du clapet qui se referme, fait aboyer les chiens, et me fait dévaler les escaliers à toutes allures, juste pour découvrir ses lettres.  Au milieu des factures, une lettre retient mon attention. Mon nom y est écrit, à la main, d’une écriture ronde, qui m’envahit de bonheur.
Je l’ouvre immédiatement, en faisant bien attention à me pas la déchirer afin de conserver le timbre et l’enveloppe, qui m’a l’air de venir d’une autre époque.  Je ne connais pas l’expéditeur. Je vois juste qu’il vient du Japon.  Le timbre nippon, représentant une geisha, m’indique l’origine de mon expéditeur inconnu.  J’ouvre l’enveloppe, avec délicatesse, et m’émerveille.  Une fleur séchée, un marque-page et une lettre sur un papier jauni.  L’odeur du papier me rappelle le grenier de mon arrière grand-mère maternelle.  Et les souvenirs rejaillissent comme des pétales de fleurs jetées à travers le temps.  Je me revois ouvrant ses vieux coffres dans son grenier et en sortir tous ses trésors.  Entre un journal d’elle enfant et puis ses photos, je trouvais des bijoux, des objets quelconque qui pour elle avait une valeur immense, quelques timbres qu’elle trouvait jolis et puis ses crayons, des perles, des cailloux, une malle aux trésors pour l’enfant que j’étais.  Avant donc de lire cette lettre, je m’assieds par terre et me replonge dans mes souvenirs d’enfant.  Je repense à mon arrière grand-mère, partie aujourd’hui, et puis à tous les autres qui l’ont suivis… Il faudrait que j’aille les revoir, un petit bonjour au cimetière me ferait le plus grand bien.  Je retourne à ma lettre, après une bonne heure à me perdre dans mes souvenirs, dans ma tête.  La lettre est pliée en quatre, je la déplie avec soin, la respire, la parcours rapidement, la retourne dans ton les sens, souris, un sourire émerveillée et puis la lit, enfin, attentivement.

ecriture-019c1c1d-5071-4efc-8f1b-5b05d09bb368

Posté par alliumursinum à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


25 février 2013

Musique...

artwork_images_376_588131_serge-gainsbourg

 Les pensées que je médite,
Sont plus noires que l'anthracite,
Mais que faire quand tu te fous,
Si eperduement de nous.

Si arrive je t'incite,
C'est que mon humour anthracite,
A tourné en derision,
Ton dedain et ma passion.

Mais prends garde ma petite
A mon humeur anthracite,
J'arracherais animal,
Le cri et les fleurs du mal.

Fleurs de serres, fleurs maudites,
A la nuit noire anthracite,
Je les prendrais malgré toi,
Sous les ronces de tes doigts.

Allons viens viens et fais vite
Que ta chaleur anthracite,
Vienne rechauffer mon coeur,
Et refroidir ma fureur.

Tout contre moi tu t'agites
Dans une rage anthracite,
Mais qu'importe si tu mords,
Je veux ton ame et ton corps.

C'est ton regard que j'évite,
Car le mien est anthracite,
Et je ne veux point que tu vois,
Tout l'amour que j'ai pour toi.

Je t'aime, Oh ma belle aphrodite,
A l'âme noire anthracite,
Ni plus t'aime t'aimerais,
Plus me mine, minerais
Ni plus t'aime t'aimerais,
Plus me mine, minerais

[ L'Anthracite - Serge Gainsbourg ]

Posté par alliumursinum à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 janvier 2013

1 janvier 2013

calligraphy

 

Je vous souhaite de tout coeur une bonne et heureuse année 2013.

La parenthèse de l'écriture...

 J'ai voulu écrire en "terminal".  Le "é" ne s'écrivait pas.  Et puis, terminal, ça fait, je trouve, un peu peur.  Pourquoi "terminal", 2013 serait-elle notre dernière année ? L'écriture choisi serait-elle révélatrice d'une catastrophe ou au contraire d'un merveilleux événement ? Je ferais bien aussi un clin d'oeil au film " Le Terminal" mais là encore, c'est effrayant.  Et oui, pourquoi les aéroports s'appellent "terminal".  On meurt d'office en attérissant ? Pourquoi la dernière année du cycle de secondaire est appelée " La terminale".  Notre vie est-elle fichue après ? On est fini dès qu'on entre en âge adulte ?

Bref, revenons à l'écriture...

Je choisi finalement "Book Antiqua".  Avec un nom pareil, une écriture ancienne aurait été mieux adaptée.  Vous ne trouvez pas ? Ca fait livre ancien, comme nom.

Finalement, j'optai pour "verdana" sans savoir pourquoi...

 
Un peu de moi...

Je suis née un matin d'avril 1989.  J'ai donc aujourd'hui, 24 ans.

J'ai toujours aimé écrire.  Personne de mon entourage ne le sait.  C'est mon petit secret. En cachette, dans mon coin, je remplie des pages blanches. A l'abri des regards, j'écris, parfois près de Betty.  Elle est ma source d'inspiration.  Mon rayon de soleil.  

Posté par alliumursinum à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le début de la fin

82182770_p

 Il parait qu'aujourd'hui, c'est le dernier jour de notre ère.
Je n'y croit guère.
Je commença ma journée
Par aller me promener
Puis direction la Grand-Place, et son marché de Noël
Le sapin artificiel, qui n'a plus rien d'éternel
Git au centre de cette place
Une statue très tenace
Qui efface
Nos traces


Aujourd'hui, j'ai été visiter la Grand-Place de Bruxelles.  La place est magifique, l'hotêl de ville rayonne.  La seule oeuvre d'art qui m'a déçu, c'est la sculpture qui remplace le traditionnel sapin.  C'est vraiment horrible.  Cela casse l'ambiance de noël.  Les échafaudages des maisons en construction sont plus esthétique que celui qui sert de décoration de Noël.

Ensuite, nous avons été au marché de Noël, place Sainte-Catherine.  J'ai trouvé un crayon de plus pour ma collection.  Il me faudra un troisième pot à crayons.  Je me suis retenue de dévaliser le stand d'objets en bois ainsi que celui de jouet en bois.  C'est tellement plus vrai que les jeux vidéos.

Nous avons terminé le marché par le traditionnel cougniou et un bon vin chaud, avant de retourner chacune chez soi.

Ce fût une très belle après-midi...

Posté par alliumursinum à 10:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,