21 mars 2019

Mon rendez-vous

 

Aujourd’hui, je redoutais,

Ce rendez-vous, me rendais fou

Les couloirs j’arpentais

Tel un loup-garrou

 

Mais vous m’avez étonné

Je me suis donc déboutonnée

J’otai mon canezou

Sous vos yeux de voyou

 

Félicitations madame !

Vous avez progresser

On aurait cru un vidame

Venant se confesser

 

Un compliment de votre part

Relève d’un exploit

J’avais mon rempart

Vous n’aviez pas le droit

 

[21/03/2019]

 

A retravailler ? J'hésite...

 

Posté par alliumursinum à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 février 2019

La lettre

Quelle joie, le matin, d’entendre le facteur déposer du courrier dans sa boite aux lettres .  Le bruit du clapet qui se referme, fait aboyer les chiens, et me fait dévaler les escaliers à toutes allures, juste pour découvrir ses lettres.  Au milieu des factures, une lettre retient mon attention. Mon nom y est écrit, à la main, d’une écriture ronde, qui m’envahit de bonheur.
Je l’ouvre immédiatement, en faisant bien attention à me pas la déchirer afin de conserver le timbre et l’enveloppe, qui m’a l’air de venir d’une autre époque.  Je ne connais pas l’expéditeur. Je vois juste qu’il vient du Japon.  Le timbre nippon, représentant une geisha, m’indique l’origine de mon expéditeur inconnu.  J’ouvre l’enveloppe, avec délicatesse, et m’émerveille.  Une fleur séchée, un marque-page et une lettre sur un papier jauni.  L’odeur du papier me rappelle le grenier de mon arrière grand-mère maternelle.  Et les souvenirs rejaillissent comme des pétales de fleurs jetées à travers le temps.  Je me revois ouvrant ses vieux coffres dans son grenier et en sortir tous ses trésors.  Entre un journal d’elle enfant et puis ses photos, je trouvais des bijoux, des objets quelconque qui pour elle avait une valeur immense, quelques timbres qu’elle trouvait jolis et puis ses crayons, des perles, des cailloux, une malle aux trésors pour l’enfant que j’étais.  Avant donc de lire cette lettre, je m’assieds par terre et me replonge dans mes souvenirs d’enfant.  Je repense à mon arrière grand-mère, partie aujourd’hui, et puis à tous les autres qui l’ont suivis… Il faudrait que j’aille les revoir, un petit bonjour au cimetière me ferait le plus grand bien.  Je retourne à ma lettre, après une bonne heure à me perdre dans mes souvenirs, dans ma tête.  La lettre est pliée en quatre, je la déplie avec soin, la respire, la parcours rapidement, la retourne dans ton les sens, souris, un sourire émerveillée et puis la lit, enfin, attentivement.

ecriture-019c1c1d-5071-4efc-8f1b-5b05d09bb368

Posté par alliumursinum à 21:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Je veux partir

Certains jours, comme aujourd'hui, une envie de fin de mon monde m'envahit

3118622645_1_3_7Q8IXcNs

Je veux partir

 

Partir d'ici, de ce monde cruel

De ce monde mortel

Je n'en peux plus

Je ne vis plus

Je suis las,

d'être là

 

Je voudrais rejoindre le paradis

Je voudrais ne plus vivre ici

Aller là où la douleur n'existe pas

Aller la, ou ta douceur va

Suivre tes pas

T'enlacer de mes bras

 

[22/02/2019]

 

 

 

Posté par alliumursinum à 19:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 février 2019

Des mots...

 

Une envie d'écrire m'envahit à nouveau. Cela m'innonde de joie et pourtant, je ne sais pas.

Dès que je commence à écrire une ligne ou deux, je sens monter en mois une tonne d'émotions, d'inspiration et un bonheur inexplicable m'enivre.

Mais cela est toujours de très courte durée.  Le temps d'écrire ces quelques lignes, l'enthousiasme et la passion s'évanouisse.

Ils disparaissent soudainement, sans que je m'en aperçoive.  Je voudrais devenir écrivain, non pas célèbre mais juste quelques mots, quelques phrases mises au grand jour me comblerais de bonheur.  Je sais pourtant qu'ici s'arrête mon destin.  Je suis incapable d'écrire plus de 4 lignes cohérentes.  Des petites histoires n'en parlont pas.  J'ai essayé et cela s'est soldé par une corbeille remplie de pages griffonées.

Ce que j'écris me plait, quelques instant, quelques jours parfois, et puis la honte m'atteint et me rempli de chagrin.


 

Posté par alliumursinum à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2016

Une belle journée

Cette journée n'a rien qu'exceptionnelle...

Juste une suite d'événements, de rencontres, qui m'ont émerveillée.

379fa32715fd1c5c6eb786f682bf1a94


 Un train en retard le matin

Une journée de travail en toute harmonie

Sans stress, sans chefs

Pleine de sagesse, d'allégresse

Une découverte d'un lieu

Merveilleux

D'un thé

Délicieux

Un soir, un train à nouveau

Une rencontre fabuleuse

Une personne ouverte et moi secrete

Le trajet est passé trop vite

J'espérais une invite

Rien et pourtant tout

Une beauté sans équivoque

Un train qui l'emporte


 

 

Posté par alliumursinum à 21:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


12 juillet 2016

Ecriture

ecriture-019c1c1d-5071-4efc-8f1b-5b05d09bb368

Je m'étonne

De ce qui tonne

En moi

De mes émois

Réveillée, par sa lueur

En pleine sueur

Me voilà repartie 

Dans mes écrits

(Janvier 2008)

 

Posté par alliumursinum à 21:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juin 2013

Les sucettes...

1436012980_2e56b58833

Annie aime les sucettes,
Les sucettes à l´anis.
Les sucettes à l´anis
D´Annie
Donnent à ses baisers
Un goût ani-
Sé. Lorsque le sucre d´orge
Parfumé à l´anis
Coule dans la gorge d´Annie,
Elle est au paradis.

Pour quelques pennies, Annie
A ses sucettes à l´anis.
Elles ont la couleur de ses grands yeux,
La couleur des jours heureux.

Annie aime les sucettes,
Les sucettes à l´anis.
Les sucettes à l´anis
D´Annie
Donnent à ses baisers
Un goût ani-
Sé. Lorsqu´elle n´a sur la langue
Que le petit bâton,
Elle prend ses jambes à son corps
Et retourne au drugstore.

Pour quelques pennies, Annie
A ses sucettes à l´anis.
Elles ont la couleur de ses grands yeux,
La couleur des jours heureux.

Lorsque le sucre d´orge
Parfumé à l´anis
Coule dans la gorge d´Annie,
Elle est au paradis.

[Serge Gainsbourg - France Gall]

Posté par alliumursinum à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 mars 2013

Zénobe

Zénobe attend
Il a quinze ans
Il se pique et il se came
Pique et pique et colegram
Il sent qu´il dose
Sa dose

Y s´dit souvent
Qu´ c´est qu´un passe-temps
Au milieu de cette vie
Où tout n´est que pacotille
Rien qu´ du cinoche
C´est moche

Il prend sa neige
Prend sa blanche neige
Et tant pis si le temps s´enfuit

Zénobe attend
Il a vingt ans
Et pour s´envoyer en l´air
Cette aiguille, ce bout de fer,
Qui l´ankylose
Il ose

Y s´dit parfois
Qu´ ça lui pass´ra
Mais c´est une sacrée belle fête
Tous ces arbres à came en tête
Qui font qu´la vie
Dévie

Il prend sa neige
Prend sa blanche neige
Et tant pis si le temps s´enfuit

Peut-être est-ce la solution ?                                                                                                   Zénobe attend
Il a trente ans
Souvent, dans sa veine bleue,
Il enfonce tout ce qu´il peut
Il continue
Sa mue

Y s´dit qu´ la vie
Elle est pourrie
Quand il regarde devant
Il voit des sables émouvants
Et d´la poussière
Derrière

Alors il prend sa neige
Sa dernière neige
Et tant pis si la vie s´enfuit
Et tant pis si la vie s´enfuit

[Zénobe - Renaud ]

 

Posté par alliumursinum à 11:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 mars 2013

L'amitié

84381701_p

L'amitié


Un ami
C'est quelqu'un que vous aimez
C'est quelqu'un sur qui vous pouvez compter
Vous ne le voyez peut etre pas souvent
Mais il est toujours présent

Un SOS de votre part
Et c'est le départ
Il arrive a la rescousse
La peur au trousse

Il ne vous juge pas
Il est juste là
Sans vous contrarié
Vous ne pouvez vous en passer

Il sèche vos larmes
Avec son charme
Vous êtes indépendant
Mais bien regardant

Vous vous aimer
Mais vivez séparer
De la joie à la peur
Sans aucune pudeur

[07/03/2013]

Posté par alliumursinum à 19:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 février 2013

Musique...

artwork_images_376_588131_serge-gainsbourg

 Les pensées que je médite,
Sont plus noires que l'anthracite,
Mais que faire quand tu te fous,
Si eperduement de nous.

Si arrive je t'incite,
C'est que mon humour anthracite,
A tourné en derision,
Ton dedain et ma passion.

Mais prends garde ma petite
A mon humeur anthracite,
J'arracherais animal,
Le cri et les fleurs du mal.

Fleurs de serres, fleurs maudites,
A la nuit noire anthracite,
Je les prendrais malgré toi,
Sous les ronces de tes doigts.

Allons viens viens et fais vite
Que ta chaleur anthracite,
Vienne rechauffer mon coeur,
Et refroidir ma fureur.

Tout contre moi tu t'agites
Dans une rage anthracite,
Mais qu'importe si tu mords,
Je veux ton ame et ton corps.

C'est ton regard que j'évite,
Car le mien est anthracite,
Et je ne veux point que tu vois,
Tout l'amour que j'ai pour toi.

Je t'aime, Oh ma belle aphrodite,
A l'âme noire anthracite,
Ni plus t'aime t'aimerais,
Plus me mine, minerais
Ni plus t'aime t'aimerais,
Plus me mine, minerais

[ L'Anthracite - Serge Gainsbourg ]

Posté par alliumursinum à 19:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,